•  

    Dallas, ton univers impitoyable….

    Je suis partagée entre l’envie de rire et celle de pleurer. Au boulot, il y a un scandale qui vient d’éclater, en fait ça fait un moment que ça s’est produit, mais je ne l’ai appris qu’hier.

     

    Dans ma boite, il y a des chantiers d’insertion.  Ce sont des groupes de salariés encadrés par un chef de chantier. Les salariés apprennent des gestes techniques (chez nous c’est dans le bâtiment) et en même temps ils sont suivis par une conseillère socio-pro pour trouver un emploi plus stable, le chantier n’est qu’un passage, il n’y a pas d’embauche possible.  

     

    Il y a plusieurs chantiers, nous en avons 6, avec 8 à 10 salariés par chantier et un encadrant. Hier, j’ai donc appris que la conseillère socio-pro a été prise sur le fait d’adultère avec un encadrant (ça fait plus d’un an et demi qu’elle se le tape). Le problème c’est qu’ils étaient sur leur lieu de travail et pendant le temps de travail et le pire du pire, c’est un salarié qui les a taupés en plein acte !!!

     

    Le mec de la conseillère, qui à priori n’est pas un type facile, a dû capter des échanges entre l’encadrant et sa nana, du coup il a déboulé chez l’encadrant et a tapé un scandale. La femme de l’encadrant qui tombait des nues a depuis demandé le divorce. Et la conseillère s’est pointée avec une dent en moins au taf, parce que son mec lui met sur la gueule.

     

    On tombe dans le glauquissime.

     

    Là où ça se corse, c’est que la conseillère, s’est également tapé 2 salariés du chantier de l’encadrant avec lequel elle couchait.

     

    Et ouais !!!! Si ça c’est pas sordide ??!!

     

    On est d’accord elle a très chaud aux fesses !!! J’ai du mal à comprendre ce que les hommes lui trouvent ? elle est d’une maigreur maladive, les dents qui se déchaussent, une coiffure de merde … si j’étais un homme, j’aurais peur de la casser en deux !  Certes elle s’habille très, très court et très transparent, ça fait vraiment vulgaire, je trouve. Je me disais bien qu’elle n’avait pas les vêtements adaptés à des visites sur des chantiers du bâtiment ! Tu m’étonnes, elle ne travaillait pas, elle chassait ! A pour tirer des coups, elle est bonne !

     

    Personnellement je n’ai rien contre elle, c’est une fille rigolote avec qui je me marre bien, mais depuis hier, mon regard a changé. Elle est maman de 3 enfants dont le dernier n’est pas très vieux (8 ans), et c’est ce qui me gêne. Il est où l’exemple pour les enfants ?

     

    Il arrive de tomber amoureux d’un collègue de travail, ça je peux le comprendre, mais là il ne s’agit pas d’amour, ce ne sont que des plans cul. Je ne suis pas à même de juger (je ne suis pas juge), mais pour moi, il s’agit d’une faute professionnelle. Tout comme le médecin qui couche avec ses patientes.  Elle était la conseillère des ces 2 gars (en plus il s’agit de 2 frères), comment a-t-elle pu penser que ça ne se saurait pas ???

     

    Voilà, donc, la nouvelle s’est répandue comme une trainée de poudre…Partout... Sur les autres chantiers, chez nos partenaires, chez nos financeurs…Bref elle nous fait une belle pub.

     

    Elle s’est bien sûr mise en arrêt, ça fait 2 mois qu’elle est en arrêt et je pense qu’on ne la reverra pas.

     

    Quand je disais « Dallas, ton univers impitoyable… » je ne vous avais pas menti.

     

    Avec mes autres collègues on se marre, il n’y a pas un jour où on n’explose pas de rire (vous me direz, ça ne fait que 2 jours que je suis au courant), mais on les trouve tellement pitoyables que ça nous fait marrer. On se demande combien il y en a eu avant et combien il y en aura après. Parce qu’elle n’arrêtera pas, elle a dit à une collègue « je suis comme ma mère, j’aime avoir des amants et ça ne changera pas » Voilà, les choses sont claires !

     

    Sur ce je vous laisse rire ou pleurer, c’est comme vous voulez.

    Hasta la vista.  


    4 commentaires
  • Un peu d'amour...

     

    Voilà, ça y est, je ne suis plus le seul amour de mon fils. Il a une petite copine !!!!

     

    Ça me fait rire parce qu’il y a de cela quelques mois, dès qu’on parlait de filles, il se mettait limite en colère. « De toute façon au collège elles sont toutes moches ! ». C ’était sans compter sur les filles du club de sport dans lequel il est licencié. Il pratique le handball et régulièrement ils s’entrainent avec les filles de la même catégorie d’âge.

     

    Cette fameuse fille, est scolarisée dans un collège proche du club de hand, nous on habite un peu plus loin, ce qui fait que mon fils est rattaché à un autre collège.

     

    La gamine à fait savoir aux coéquipiers de mon fils (scolarisés dans le collège de la gonzesse) qu’elle l’aimait bien, du coup il a commencé à se faire charrier par ses potes. Puis une de ses copines est venu voir mon fils pour lui demander s’il voulait sortir avec elle.

     

    Lui, qui jusqu’alors ne s’était pas intéressé aux filles, n’a pas su quoi répondre sur le coup. Nous en avons parlé ensemble (oui j’ai la chance d’avoir un garçon qui se livre…encore à sa mère!). Je lui ai demandé s’il la trouvait jolie, ce à quoi il a répondu oui. « Alors si tu l’aimes bien, pourquoi pas ? ».  Et il a accepté de sortir avec elle.

     

    Je me bidonne car ils s’envoient des rangées de cœurs sur Snapchat. Ça fait une semaine qu’ils sortent ensembles et pourtant ils ne se sont pas encore vus vraiment, donc pas encore de roulage de pelle, pas de balade main dans la main.

     

     Ce soir, ils ont entrainement dans 2 gymnases très proches, j’attends de voir s’il va oser aller la voir ?!

     

    Mon fils est donc amoureux pour la première fois, c’est mignon. Hier il m’a fait rire, il m’a dit « quand je pense à elle, j’ai le cœur qui bat plus vite » et moi je lui ai dit « qu’est ce que ça va être quand tu vas l’embrasser pour la première fois, tu vas avoir les jambes en coton » ça l’a fait rire.

     

    Hasta la vista.

     


    3 commentaires
  •  

    Je vais pousser un petit coup de gueule parce que j’en ai marre de ces gens qui profitent de vous jusqu’à plus soif et qui vous ignorent quand vous avez besoin d’eux.

     

    J’ai une « amie », mais puis-je encore la considérer comme telle ? qui m’a laissé tomber comme une veille chaussette, comme un chien dont on ne sait quoi faire quelques jours avant le départ en vacances et qu’on abandonne.

     

    J’ai toujours répondu présente lorsqu’elle a eu besoin de moi.  Lorsqu’elle a perdu sa sœur et son frère à une semaine d’intervalle, lorsqu’elle a fait des fausses couches, et même dans les bons moments j’étais là.

     

    Et puis un jour, c’est moi qui avais besoin d’un soutien, d’une oreille, d’attention, lorsque j’ai appris de quoi souffrait maman. Lorsque je lui ai annoncé, elle m’a répondu au téléphone « je ne sais pas quoi te dire », elle a raccroché et je n’ai plus jamais eu de ses nouvelles.

     

    Je souffre énormément de cette réaction. Je le vis comme un abandon, comme si je n’étais pas assez « importante » à ses yeux pour avoir de la place dans sa vie.  Aujourd’hui elle est heureuse, elle a eu un enfant avec l’homme de sa vie.  Je n’ai pas participé à sa grossesse, encore moins à la naissance de cet enfant. Elle est la marraine de mon fils, là non plus, plus aucune nouvelle.

     

    Elle nous a rayé de sa vie, sans préavis et sans prévenir.

     

    Hasta la vista.

     

     

     


    3 commentaires
  • Surmenage et nuits blanches

    Voilà a quoi se résume actuellement ma vie. J’ai le cerveau qui pédale jour et nuit, ce qui m’empêche de dormir, et je me réveille toujours un peu plus fatiguée que la veille. Aujourd’hui levée 6h00, alors que j’avais ruminé jusqu’à 1h30 du matin, avec le changement d’heure, ça pique ! Si encore avec tout ça j’avais de la chance, mais non, même pas ! La semaine dernière en me rendant à une de mes permanences, je croise un camion et bim, un gros CLAC sur mon pare-brise à tel point que j’ai eu peur et je me suis presque planquée sous mon volant (je ne suis pas assez souple, mais ma réaction m’a fait rire après coup). Certes j’ai eu l’air bête en rentrant ma tête dans mes épaule (comme si ça allait me protéger d’un quelconque danger !). Je regarde incrédule mon pare-brise et je me dis « pour un tel impact, c’est miraculeux qu’il n’y ait rien ! ». Et puis je décale ma tête et regarde derrière le rétro, et là c’est le drame. Un impact pas plus gros qu’une pièce de 2 euros mais avec des ramifications tel un soleil. « Oh, oh, ça pue, Carrglass n’aura pas le temps d’intervenir ! ». 10 secondes plus tard, j’entends un drôle de bruit que je traduis instinctivement comme celui d’un pare-brise qui file. Et BINGO !!!! Je constate que le soleil s’est transformé en un rond avec 2 traits (un qui monte en haut du pare-brise et l’autre qui descend complètement à l’opposé). Là j’ai grave les boules, car j’avais changé mon pare-brise il y a peu. En arrivant à destination, je prends 2 belles photos que j’envoie à Mac en lui disant que j’ai pris un caillou, ce à quoi il me répond « Ok » (youhou, la réponse de dingue, il aime faire dans l’originalité). Le lendemain soir en rentrant il m’annonce « demain tu amènes ta voiture chez Mondiale pare-brise, je t’ai pris RDV, ils te prêteront un véhicule et tu récupèreras la tienne le lendemain ». Alors on va dire que je râle tout le temps, et je sais que ça part d’un bon sentiment mais il ne m’a même pas consulté pour savoir si j’avais des RDV, si je travaillais tard, si j’avais prévu quelque chose quoi. Evidemment cela m’a bien contrarié car j’avais RDV chez l’esthéticienne le jour où je devais déposer la voiture et les deux RDV se chevauchaient (heureusement que l’esthéticienne était en avance et a pu me prendre un peu plus tôt). Et le lendemain j’étais en déplacement, le plus loin, avec un monde de malade prévu depuis un mois. J’ai dû écourter certains RDV pour dire d’être à l’heure. Heureusement que le type de Mondiale pare-brise m’avait dit « c’est pas grave, ne vous mettez pas en danger sur la route, je vous attendrez » (oui parce que le vendredi il ferme à 16H30, et moi je lui avais dit que je pourrai être là entre 16H30 et 16H45). Tout est bien qui se finit bien. Mais j’ai expliqué à Mac que si prochaine fois il y a, qu’il devait me consulter avant de prendre RDV pour moi. Voilà, je gère toujours beaucoup de choses en même temps et les vacances de mon petit bichon des plaines sauvages vont me faire beaucoup de bien. Car il part une semaine en colo avec 3 copains de club (en fait c’est une colo sportive). Du coup pas d’entrainement pour lui et donc pas d’aller/retour pour moi (j’en fais quand même 3 dans la semaine rien que pour le sport et un autre pour l’orthophoniste). Ça va me faire du bien. Quant à maman, on attend le prochain RDV chez le chirurgien début mai. Elle aura passé une IRM et nous saurons si le traitement à fonctionner ou s’il faut en refaire une injection. Hasta la vista.


    2 commentaires
  •  

    Maman a été hospitalisée, opérée et elle est rentrée. Elle va bien mais le moral n’est pas bon. Elle fait de la dépression suite à l’intervention et à la chimio. Le chirurgien nous avait dit qu’après il risquait d’y avoir un coup de moins bien. De plus elle se rend compte qu’elle perd de plus en plus la mémoire et je pense que ça lui fait peur (à moi aussi).

     

    Je suis soulagée que tout se soit bien passé, même si ce n’est pas fini, car elle risque de subir la même chose une seconde fois. Nous étions prévenues dès le départ que dans 80% des cas il y a besoin d’une seconde chimio embolisation.  Je vais encore devoir courir car, IRM de contrôle à prévoir et elle a d’autres RDV prévus.

     

    Bref, ça avance et j’espère que prochainement il n’y aura plus besoin que d’une visite de contrôle par an, croisons les doigts.

     

    De mon côté je suis HS. Beaucoup de pression et d’allers-retours au CHU qui est à 60km de chez moi.

     

    Et puis je me tape tout, toute seule car ma sœur, qui est enseignante en maternelle ne peut pas (ou ne veut pas) se libérer. Elle n’est même pas aller lui rendre visite à l’hôpital le mercredi alors qu’elle ne bosse pas !!! Moi j’y suis allée après mon taf, je suis rentrée chez moi à 20h00 mais elle était tellement contente de me voir, que j’en ai oublié ma fatigue.

     

    C’est très compliqué pour moi d’être présente ici, car pas le temps, pas forcément l’envie puisque pas de choses très rigolotes à raconter. Je viens d’apprendre que ma belle sœur qui était en rémission d’un cancer du sein, fait une rechute, cette fois-ci 3 tumeurs près des poumons. Vous voyez, en ce moment c’est pas franchement l’éclate de mon côté.  Je dors mal, je mange mal, je ne sais pas comment je fais pour ne pas tomber malade.

     

    Je vous embrasse.

     

    Hasta la vista.

     

     

     

     

     


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires