• Horrifiée !

    Horrifiée !

     

    Je suis horrifiée. Vous l’avez certainement toutes lu quelque part, un enfant de 3 ans est décédé suite aux coups répétés du conjoint de la mère du petit, ça s’est passé du côté de Reims.

    Non seulement les coups portés par l’autre décérébré me donne envie de vomir tellement je trouve ça « petite bite » (pardon mais il faut vraiment en avoir une très petite pour pouvoir taper aussi violemment un bébé).

    Mais ce qui me fait encore plus réagir c’est que la maman n’a pas bougé ! ça faisait des mois que son enfant, son bébé se faisait battre par l’autre impuissant et elle n’a rien dit, pas porté plainte, pas dit stop ! Mais quelle mère fait ça ?

    Il y a une différence entre prendre une gifle ou une fessée et se faire exploser la rate et le pancréas ! Je n’ose même pas imaginer la violence des coups et la douleur que le petit a dû ressentir.

    Est-il normal qu’en 2016, bientôt 17, on accepte ce genre de choses. Est-ce que c’est ça l’évolution de l’Homme ? Plus on avance dans le temps plus je trouve que la situation se dégrade. Incivilités, violences, viols, vols, pédophilie, …. Tous les jours un nouveau cas dégueulasse nous explose à la figure. Un maitre d’école qui viole une enfant de 4 ans, une jeune femme qui se fait poignarder par son ex devant leur enfant, un petit qui meurt sous les coups de son beau-père…ça n’est que ça.  

    Mais dans quel monde va vivre mon gamin (et les vôtres) ? Moi qui essaye de lui inculquer des valeurs comme le respect, la politesse, l’amour, l’amitié, l’honneur, la vérité…

    Lorsqu’on regarde les infos, ça n’est que mort, violence et catastrophe. Personnellement j’en ai marre. Nous approchons des présidentielles, et j’attends avec impatience les promesses bidons de nos chers dirigeants. Avant de nous promettre des miracles comme inverser la courbe du chômage (pour cela faudrait-il encore permettre aux entreprises de pourvoir vivre pour pouvoir embaucher, c’est vrai qu’en augmentant la TVA et les charges patronales ça va vachement améliorer la situation !), donc avant de nous promettre des choses impossibles, il serait peut-être bien de s’atteler au fond du problème : l’éducation.

    C’est à mon sens le pilier d’une société saine. Quand je parle d’éducation, je pense au sens large du terme : l’éducation qu’on reçoit à l’école mais aussi celle que nos parents nous inculquent et c’est souvent là que ça coince. J’ai déjà vu des parents venir agresser verbalement un prof parce que leur cher enfant avait été puni ! J’ai vu un père venir avec un fusil, le mettre sous le menton d’une instit de SEGPA et lui dire « la prochaine fois que tu touches à mon fils, j’appuie sur la détente » (elle avait pris le gamin par le pull pour lui demander de se calmer). J’ai moi-même eu affaire à un parent mécontent (lorsque j’étais surveillante), le type s’est arrêté devant nous (nous étions 2) dérapage au frein à main dans les graviers, il est descendu de sa bagnole en charentaises pour nous hurler dessus « ah, ça ne m’étonne pas, encore les deux mêmes, pas fichues de faire correctement leur travail ! Bande d’incapables, ça ne va pas se passer comme ça… blablabla ». Donc en fait son charmant bambin était connu comme le loup blanc au collège, un bagarreur de première, toujours prêt à foutre la merde et à en découdre avec ses poings. Le problème c’est qu’à chaque fois il se faisait défoncer par les autres car question baston il n’était que level 1 alors que les autres avaient déjà atteint le level 6. Bref il se battait comme une gonzesse et se prenait régulièrement des raclées. Ce jour-là, avec ma collègue, on l’avait séparé 3 fois. Une fois devant la grille du collège, une fois à 10 m du collège et une fois encore plus loin. Le problème était qu’avec pas loin de 800 élèves on ne pouvait pas se permettre de reconduire chaque élève par la main chez eux ! C’est d’ailleurs ce que j’ai gentiment dit au père en pantoufles, ce qui bizarrement lui a fait fermer son clapet ! Et puis ce charmant papa qui était au chômage avait tout le loisir de venir chercher sa si précieuse progéniture s’il avait peur pour sa santé.  Ce jour-là nous avons fait un rapport sur l’incident à notre supérieur qui a envoyé un courrier bien salé au papa poule pantouflard et quelques jours après nous avons eu le droit à de plates excuses du chômeur nerveux !

    Je me souviens que moi, lorsque je prenais une punition à l’école, j’en prenais une deuxième à la maison. Mes parents n’ont jamais remis en question l’autorité de l’enseignant, ils ne m’ont jamais frappé non plus. Avec ma sœur, on a fait la connaissance du « coin » avec qui nous avions parfois de longues conversations mais pas d’humiliation, pas de brimades, pas de coups, juste les gros yeux, la grosse voix et le « va au coin ». J’ai eu l’image de parents aimants, qui se levaient tous les matins pour aller bosser. Ils avaient quelques exigences : dire bonjour, s’il te plait et merci. Quand je vois le gamin de ma copine qui ne veut pas dire bonjour et qui a toujours une bonne excuse « il vient de se réveiller, il est ronchon. Il ne te voit pas souvent, il est timide, … ». Non il est juste pas éduqué et impoli !

    Je pourrais parler du sujet pendant des heures et écrire des kilomètres de texte, mais je vais en garder une peu sous le coude pour une prochaine fois.  

    Hasta la vista.


  • Commentaires

    1
    Dimanche 4 Décembre 2016 à 17:19

    Coucou Debbie,

    C'est lamentable cette histoire, surtout que la mère... et les voisins ne sont pas intervenus.
    Les voisins ont signalé au Bailleur, les bruits provoqués par le couple en espérant que celui-ci
    les expulserait... Pour les coups donnés à l'enfant, les voisins auraient pu appeler la police, même
    anonymement, ou les services sociaux... il avait été retiré de l'école, mais cela n'a, apparemment,
    pas interpelé les enseignants.
    Maintenant les voisins regrettent, je suppose qu'ils ont des soucis avec leur conscience,
    c'est sur qu'elle va les empêcher de dormir quelques nuits... Mais quelques nuits seulement !!!
    Pauvre enfant, quand il est naît il y a trois ans... comment a-t'il était accueilli ?

    Il n'est jamais trop tôt pour apprendre la politesse à ses enfants, mais ils ont toujours une période
    de Non, Non à tout, qui ne dure jamais bien longtemps... Enfin normalement c'est ainsi que cela se passe...
    J'espère que ta copine apprend à son fils le B.A. BA des codes de politesse, sinon, gare à elle...
    et à ceux qui le côtoieront, plus tard....

    As-tu fait ta liste au Père-Noël ?

    Passe une bonne semaine.

    Je t'embrasse

    Marie

    2
    Mardi 6 Décembre 2016 à 19:08

    Ces histoires horribles me crèvent le coeur! Comment peut-on en arriver là?

    Et le manque d'éducation chez de nombreux enfants (petits et grands...ce n'est pas si nouveau que ça, même si le phénomène s'amplifie dangereusement!) me sidère!

    Dans quel monde vivons-nous? Heureusement qu'il y a encore quelques adultes responsables qui inculquent les bonnes valeurs à la nouvelle génération!

    Bonne soirée

    3
    Vendredi 9 Décembre 2016 à 14:41

    Coucou Debbie,

    C'est Vendredi, donc la fin de la semaine, donc début de deux jours de repos,
    sûrement bien mérité.

    J'espère que tu n'auras pas à courir pour trouver LE cadeau de ton p'tiot.

    Ici, encore quelques emplettes et ce sera dans le sac... du Père Noël bien entendu.

    Bonne soirée en famille.

    Bises

    Marie

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :