• Il ne manque pas de toupet le mec !

     

    Il ne manque pas de toupet le mec !

     

    Je plante vite fait le décor : je travaille dans l’insertion professionnelle, j’ai un boulot qui me plait, mais administrativement c’est super lourd.

    Non seulement je suis confrontée tous les jours à la misère sociale et intellectuelle des gens mais en plus je profite à narines ouvertes des effluves pestilentielles qui se dégagent de leurs corps négligés depuis des lustres.

    Vous croyez que je blague ? Nooooon, pas du tout, je vous jure que je ne rapporte que la vérité de mon quotidien. J’ai un monsieur qui sent tellement mauvais que je suis sur le point de battre le record du monde d’apnée grâce à lui. C’est le genre de type qui est capable de faire s’évanouir une trentaine de personnes rien qu’en pénétrant dans la même pièce qu’eux. Ce n’est pas dur, lorsqu’il est là je n’ose pas ouvrir ma bouche de peur que mes dents ne tombent.

    En fait ce n’est pas de ce monsieur que je veux parler mais d’un mec haut placé. Un gars qui est présent à nos grandes réunions mensuelles, parce qu’il est un de ceux qui décide. Un mec élu qui nous prend, nous, petits travailleurs de terrain, pour des débiles profonds ou des blondes décérébrées.

    J’vous explique ! L’autre jour, lors d’une de ces réunions super, méga, giga importantes. Le genre de réunion où lorsqu’on a fini d’écouter la phrase, on ne se souvient plus du début ! Où il est bien de se montrer et dire qui l’on est. Bref le genre de réunion où les politiques se sentent comme des poissons dans l’eau et où les petits salariés que nous sommes apprécient autant que de se faire éviscérer par un couteau rouillé mal aiguisé. Je pense que vous avez bien compris que nous ne nous y sentons pas à notre place du tout. Personnellement je préférerais qu’on m’arrache les ongles de pied à la meuleuse plutôt que d’y aller.

    Ce jour-là, en face de nous (nous = les petits salariés, pour la plupart des femmes), un gentil monsieur, souriant et à qui on donnerait le bon dieu sans confession ! Le genre nounours sympa. C’était un jour où il faisait chaud et où les petites salariées avaient troqué leurs pantalons d’hiver pour des jupes afin de faire profiter des rayons du soleil à leurs jambes blafardes !

    Commencement de la réunion, bla, bla, bla….bla, bla, bla…. Et je vois nounours dégainer son IPhone et taper un texto.

    Intérieurement je pense : « quel culot le mec, si l’une d’entre nous faisait ça, elle prendrait une sale réflexion dans les gencives ! »

    Le chef continue sa passionnante tirade (filez moi une enveloppe que je m’ouvre les veine !!!) : Bla, bla, bla…. Et je chope encore nounours avec son tél mais cette fois-ci c’est différent, le type oriente son téléphone bizarrement, …et là je percute !

    Putain, le gars prend des photos de nos jambes !!!!!

    J’hallucine ! On nage en pleine fiction, on se croirait dans un mauvais film érotique. Ce monsieur est trop haut placé pour que nous puissions l’accuser sans preuve de ce que je viens de déduire, mais lorsqu’il part, une de mes collègues, assise à quelques chaises de lui a confirmé, il prenait bien des photos !

    On vit vraiment dans un monde formidable !

    Ces mecs-là s’octroient de faire tout et n’importe quoi, ils décident du sort des autres parce qu’on leur en donne le pouvoir et eux ils bavent sur des jambes, dorment pendant la réunion, caressent quelques fessiers au passage (quand ils ne violent pas une employée de chambre dans un hôtel), ils prennent quelques billets verts au passage, histoire de pouvoir se payer la dernière Mercédès, Audi ou BMW. Bref, la vie est belle au pays des filous mais elle l’est moins au pays des petits comme nous.

    Hasta la vista.


  • Commentaires

    1
    Mardi 23 Juin 2015 à 18:13

    Que dire .... Pffff !! Oui comme tu dis , un monde formidable !  ( Comme dirait l'autre forMINABLE ! ) .

    Quel plaisir de retrouver tes écrits/humeurs/humour . ;) 

    Gros bizzz ma Deb .

    2
    Mercredi 24 Juin 2015 à 10:34

    Quelle incorrection, non seulement ce "Monsieur bien comme il faut" dégaine son IPHONE lors d'une réunion des plus "importantes" pour envoyer des textos, mais en plus il se permet de faire des clics...
    Ce comportement est quand même à signaler, sans avoir l'air d'y toucher, à l'un de vos responsables.
    Non mais !!!
    Bonne journée.
    Marie

     
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :