• Le grand jour.

    Le grand jour.

     

    Ça y est je suis une Madame !

     

     

     

    Le jour J je me suis réveillée à 6h00, impossible de dormir, trop stressée. D'ailleurs les deux jours précédents n'ont pas été mieux.

     

    Mon futur mari et mon fils sont partis de la maison pour se préparer chez ma belle-sœur.

     

    De mon côté, je suis allée chez le coiffure. Le temps était menaçant et ça m'a mis un coup de pression supplémentaire, car nous avions prévu de faire le vin d'honneur à l'extérieur. La séance coiffure se passe à merveille, la coiffeuse a assuré. J'avais un chignon très beau avec un peigne avec des plumes histoire de donner encore un peu plus de volume à ma coiffure.

     

    Puis je suis allée au maquillage. Sous quelques gouttes de pluie (là j'ai failli me mettre à pleurer). De toute façon la météo est une variable sur laquelle nous n'avons aucun pouvoir. Je ressors de chez l'esthéticienne avec un jolie maquillage, j'ai demandé de mettre en valeur mes yeux, ce qu'elle a fait. Pas trop de fond de teint, j'aime pas, mais juste assez pour avoir un effet bonne mine (vue la courte nuit, il valait mieux).

     

     

     

    Passage obligé chez le fleuriste pour récupérer mon bouquet (qui était superbe). Et je suis remontée à la maison. Après un repas léger, pas faim ! J'ai attendu des longues minutes (2h30) avant que ma copine n'arrive, c'est elle qui m'aidait à m'habiller.

     

     

     

    Trois quart d'heure avant l'heure H j'ai enfilé ma tenue de princesse et j'ai tourné en rond comme un lion en cage ! Puis la limousine est venue me chercher (oui, une limousine, rien que ça ! On a mis le paquet! C'est l'oncle de mon mari qui loue ce genre de véhicule pour les mariages et autres occasions). Heureusement la pluie s'était arrêtée et le soleil commençait à pointer le bout de son nez. Et nous voilà en route pour la mairie où mon futur m'attendait. Je n'avais pas vu son costume et lui n'avait pas vu ma robe, on voulait que ce soit la surprise pour tous les deux. Lorsque la limousine s'est garée devant la mairie ils étaient là tous les deux, mon homme et mon fils, tous les deux en costumes très classes. Mon homme était tendu, et il soufflait tel un athlète avant de prendre le départ d'un cent mètre. Là, la pression était à son maximum, je n'avais qu'une peur c'est de ne pas plaire, de ne pas être à la hauteur. Quand la porte s'est ouverte et que je suis sortie sous les « wouha !!! » la pression s'est envolée, ça y est le départ est donné. La famille, les amis nous mitraillent avec leurs flashs. J'ai l'impression d'avoir un sourire crisper tellement nous sommes sollicités.

     

     

     

    Le maire nous attend, alors nous entrons... La mairie se passe bien, c'est plutôt rapide et ça me va. 30 min plus tard je suis enfin une épouse et nous portons enfin le même nom, nous sommes une famille. La sortie de la mairie se fait sous les bulles de savons (c'est plus original que les confettis, moins chiant que le riz et avec le soleil c'était super beau). Quelques photos plus tard, nous montons dans la limousine accompagnés de notre fils et des quelques enfants heureux comme des papes de monter dans une voiture qu'on ne voit que dans les films.

     

     

     

    J'ai été très touchée car beaucoup de monde était présent. J'ai même des amis qui ont soit reculé leur départ en vacances soit avancé leur retour pour venir. Beaucoup de monde, le soleil, et un endroit superbe, plein de verdure. Les petites filles qui venaient m'embrasser avec des étoiles dans les yeux « t'es belle, on dirait une princesse », c'est mignon. J'ai quand même quelques regrets, je n'ai pas passé assez de temps avec tout le monde, mais c'est impossible, on ne peut pas se dédoubler ou arrêter le temps.

     

     

     

    Le vin d'honneur terminé, nous sommes entrés dans la salle, la déco a été appréciée (heureusement, car j'y ai passé pas mal de temps). On commence par l'apéro, puis le repas qui s'est bien passé, il y en avait de trop. Il y a eu de chouettes surprises orchestrées par ma sœur et mes copines. J'avais moi aussi préparé un petit diaporama pour remercier toutes les personnes présentes. Ce qui a bien plus aussi. Lorsque l'ouverture du bal est arrivée, nous n'étions pas très fiers. Il faut savoir que Mac a le rythme dans le sang mais il a une mauvaise circulation. Bref il danse très mal. Alors même si nous nous étions entraînés, ça risquait d'être folklorique. Nous avions choisi une danse qui comportait 2 sortes de danses, un début lent, un slow... qui se transforme en valse. On a été applaudi, donc on suppose que c'était pas trop mal.

     

     

     

    Je vous passe les détails sur la fin de la soirée : danses endiablées, desserts délicieux, puis les premiers invités qui partent vers 4h. Nous sommes rentrés vers 6h après avoir commencé le nettoyage de la salle pendant que le DJ remballait son matos. Le lendemain nous avons remis ça, histoire de finir les restes.

     

     

     

    Nous avons eu un très beau mariage, mais le temps passe trop vite est lorsqu'on est dans l'action on a l'impression de ne pas en profiter assez.

     

     

     

    Une semaine après nous nous sommes envolés pour les Baléares pour une semaine de bonheur à trois. Nous sommes arrivés vers 20h00 là-bas sous un soleil radieux et 28 degrés le bonheur ! Des palmiers, le ciel bleu et la mer turquoise. L'hôtel était top, l'équipe d'animation super, les cocktails très bons, la nourriture sympa. De la chambre nous avions vue sur la piscine et la mer. Une vue de carte postale. On s'est fait plaisir toute la semaine, visite, piscine, mer, resto, jeux.... J'ai révisé un peu mon espagnol, et à vrai dire, j'ai de beaux restes. Bref c'était une semaine de bonheur. A tel point que le petit bichon ne voulait pas rentrer à la maison. Mais toutes les bonnes choses ont une fin.

     

     

     

    Voilà le récit des ces quelques jours de grande intensité que nous avons vécu.

     

     

     

     

     

     

     

    Hasta la Vista.

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 20 Août 2016 à 18:51

    Coucou Debbie,

    Ton récit est net et concis, tu racontes l'essentiel et l'on a aucune peine à imaginer ton stress, avant mariage... mais tout s'est admirablement bien passé.  Coiffeur, maquillage, habillage tout s'est emboité et ce fut bien entendu un très beau mariage qui laissera de jolis souvenirs à ceux qui ont assisté.

    Tu étais la Princesse qui a trouvé son Prince, même les petites filles te l'ont dit et ça, ça ne trompe pas. Les petites filles ne trichent pas, elles aiment ou elles n'aiment pas... et si elles n'avaient pas aimé, elles ne t'auraient rien dit... Na !!!

    Et cerise sur le gâteau, ce jour là, la pluie s'est retirée pour faire place au soleil... ce fut vraiment une belle journée.

    Je me suis retrouvée dans ton récit. C'est vrai que lors de mon mariage j'ai eu aussi l'impression de trop ou de pas assez. Pourtant même encore aujourd'hui, les invités me racontent des anecdotes qui se sont déroulés ce jour là, anecdotes dont je m'en souviens même plus, pourtant j'étais la... mais où ?

    Sur un petit nuage peut-être ?

    Comme toi, lors de ton mariage et encore maintenant. N'en redescend pas trop vite...

    Et contrairement à ce que tu dis, les belles choses n'ont pas toutes une fin,

    Y'a encore de belles qui t'attendent !!!

    Je t'embrasse
    Marie

    2
    Lundi 22 Août 2016 à 11:14

    Wahou! 

    Tu me fais rêver! Tout s'est déroulé à merveille! J'aurais aimé être petite souris et te jeter des bulles de savon! hi hi hi! Et ensuite, je me serais glisser dans ta valise pour les Baléares! veinarde!

    Contente que tout se soit bien passé! 

    Et je ne perd pas espoir...peut-être qu'un jour, mon homme aussi me demandera en mariage! lol!

    Bonne journée

    3
    Nanylyly
    Lundi 22 Août 2016 à 21:51
    Oh oh que c est beau ton récit est parfait ma belle.. une tite photo?? Ok je suis curieuse lol... toutes mes félicitations ma chère Madame. .. peinture de bonheur et hâte de te lire de nouveau. Des bisous bonheur.
    4
    Vendredi 26 Août 2016 à 09:15

    Coucou Debbie,

    As-tu repris le travail ?
    Si oui, j'espère que tu as la climatisation dans ton bureau.

    Il va à nouveau faire très chaud aujourd'hui, mais je me garde de me plaindre,
    je crains que d'ici quinze jours on ne regrette les températures caniculaires.
    28° conviendrait amplement mais la Nature ne tient pas compte de nos désirs.
    De 37° les températures risquent de tomber à 20°, c'est ainsi qu'on attrape
    une angine en plein été.

    Heureuse que l'on t'appelles Madame... quoique normalement le "Mademoiselle" n'est plus utilisé,
    ben oui, ce mot est trop long et ne rentrait pas dans les cases !!!

    Mais je ne peux me résoudre à appeler Madame une jeune ado et encore moins une gamine de 8/10 ans.
    Il faut quand même garder son bon sens.

    Passe une bonne fin de semaine
    Je t'embrasse.

    Marie

    5
    Lundi 5 Septembre 2016 à 11:38

    Coucou!

    Comment s'est passé la rentrée? Pas trop dur?

    Bonne journée!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :