• Je suis dans la quatrième dimension !!!

     

    Je suis en colère, c’est même plus que ça, je suis en rage.

     

    Cela fait deux semaines que maman est sortie de l’hôpital. Le médecin a été clair, on arrête le traitement contre le cancer car elle ne le supporte pas. Jusqu’ici, rien de compliqué.

     

    Lorsque je suis allée la rechercher pour sortir, nous avons récupéré le courrier adressé à son médecin.

     

    Le lendemain l’infirmière passait chez maman pour reprendre l’aide à la prise aux médicaments (sinon elle oublie de les prendre).

     

    Les jours passent et elle est fatiguée, sans envie. Elle déprime, s’ennuie. Je ne m’inquiète pas puisqu‘elle a toujours eu cet état d’esprit là.

     

    Samedi matin je lui avais pris RDV chez le coiffeur, elle en avait besoin. Je lui dis la veille que je serai là 10 min avant le RDV et que pendant qu’elle serait en train de se faire chouchouter, j’irai faire ses courses.  

     

    J’arrive donc 10 min avant le RDV, elle m’ouvre en pyjama et l’air complètement ahurie. Je m’agace et je râle, car j’ai noté le RDV sur son réfrigérateur et je lui ai rappelé la veille. Elle va vite s’habiller, et nous avons une grosse dispute (il faut dire que je suis très tendue en ce moment et que je n’exprime rien, alors quand ça sort…). Bref, elle était bizarre. Je l’amène à son RDV et je vais au supermarché. Sur le parking, j’appelle l’infirmière pour lui dire que je ne la trouve pas bien, elle me dit qu’elle aussi elle ne l’a pas trouvé bien le matin. Et je pose la question qui me trotte dans la tête depuis quelques jours : « que lui donnez vous comme traitement le matin ? Vous ne lui donnez plus le Nexavar ? »

     

    Et elle me répond que si, puisqu’elle n’a pas eu d’info de la part de l’hôpital.  Elle a eu au téléphone l’infirmière de coordination de l’hôpital qui lui a dit qu’à la sortie, elle aurait un mot avec les instructions. N’ayant pas eu de mot, l’infirmière a lu le compte rendu destiné au médecin sur lequel il était noté « traitement inchangé » (puisque le médecin traitant n’est pas le prescripteur du Nexavar)

     

    L’infirmière, croyant bien faire, a redonné le traitement à ma mère. Ce qui explique beaucoup de choses et entre autres le fait qu’elle soit si mal psychologiquement. L’infirmière était désolée, moi aussi et je culpabilise de ne pas avoir demandé avant, puisque j’ai eu des doutes, mais je ne suis pas médecins, et ce n’est pas à moi de dire à l’infirmière ce qu’il y a à faire. Le traitement est donc arrêté une bonne fois pour toute et je m’en suis aperçue avant que ce ne soit aussi critique que la première fois.

     

    Nous avons RDV avec le médecin prescripteur début juillet, et je vais lui dire à quel point je suis furax, combien il est inadmissible que l’information n’aie pas été transmise à l’infirmière. C’est une faute professionnelle pour moi ! D’autant plus que lors du bilan, il a été noté noir sur blanc qu’elle avait l’aide de l’infirmière pour la prise du traitement.

     

    Moi qui pensait que tout allait s’arranger….

     

    Hasta la vista

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 19 Juin à 09:44

    Oh le con!

    Ce n'est pas croyable qu'il puisse y avoir des erreurs aussi monumentales! Ce n'est pourtant pas compliqué de transmettre l'information!

    Je comprends que tu sois en colère! On le serait à moins que ça!

    Bon, maintenant que l'erreur a été identifiée, ta maman devrait retrouver un peu ses esprits!

    Bon courage!

    2
    Jeudi 21 Juin à 09:10

    Coucou!

    Est-ce que ta maman va mieux après l'arrêt du traitement? 

    3
    Samedi 23 Juin à 13:32

    Coucou Debbie,

    On a droit d'être furax devant tant d'inepties...  Et l'infirmière qui croyait bien faire.
    Cela prouve s'il en était besoin que tu prends soin de ta maman et cela t'a parmis
    de t'apercevoir qu'il y avait quelque chose qui clochait et pourtant tu n'es pas toubib.
    A l'ère de l'informatique s'apercevoir que l'information reste bloquée c'est d'un comble.
    J'espère comme Obou que maintenant que le problème a été trouvé qu'elle va mieux.

    Je voudrais être une p'tite souris quand tu soulèveras les bretelles du médecin
    prescripteur...

    Ici beau soleil et ciel bleu, j'espère qu'il en est de même chez toi.

    Bon courage et prends soin de toi et de ta p'tite famille.
    Bises
    Marie

    4
    chutney30
    Lundi 25 Juin à 06:38

    Il y a de quoi être furieuse ! L'infirmière n'est absolument pas en cause, elle agit selon les instructions du médecin. Toi, tu n'as pas à culpabiliser, tu as fait confiance (logique) aux professionnels de santé.
    J'espère que ta maman va vite retrouver ses repères, à elle.
    Bon courage. Prends soin de toi.

    5
    Mardi 24 Juillet à 18:58

    Coucou Debbie,

    Comment vas-tu ?
    Ta maman est-elle maintenant soignée correctement ?

    Peut-être es-tu en vacances... si oui profite bien de ta p'tite famille et oublie (un peu)
    le reste... si tu peux !!!
    A bientôt
    Bises
    Marie

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :