• C'est fait!

     

    Maman a été hospitalisée, opérée et elle est rentrée. Elle va bien mais le moral n’est pas bon. Elle fait de la dépression suite à l’intervention et à la chimio. Le chirurgien nous avait dit qu’après il risquait d’y avoir un coup de moins bien. De plus elle se rend compte qu’elle perd de plus en plus la mémoire et je pense que ça lui fait peur (à moi aussi).

     

    Je suis soulagée que tout se soit bien passé, même si ce n’est pas fini, car elle risque de subir la même chose une seconde fois. Nous étions prévenues dès le départ que dans 80% des cas il y a besoin d’une seconde chimio embolisation.  Je vais encore devoir courir car, IRM de contrôle à prévoir et elle a d’autres RDV prévus.

     

    Bref, ça avance et j’espère que prochainement il n’y aura plus besoin que d’une visite de contrôle par an, croisons les doigts.

     

    De mon côté je suis HS. Beaucoup de pression et d’allers-retours au CHU qui est à 60km de chez moi.

     

    Et puis je me tape tout, toute seule car ma sœur, qui est enseignante en maternelle ne peut pas (ou ne veut pas) se libérer. Elle n’est même pas aller lui rendre visite à l’hôpital le mercredi alors qu’elle ne bosse pas !!! Moi j’y suis allée après mon taf, je suis rentrée chez moi à 20h00 mais elle était tellement contente de me voir, que j’en ai oublié ma fatigue.

     

    C’est très compliqué pour moi d’être présente ici, car pas le temps, pas forcément l’envie puisque pas de choses très rigolotes à raconter. Je viens d’apprendre que ma belle sœur qui était en rémission d’un cancer du sein, fait une rechute, cette fois-ci 3 tumeurs près des poumons. Vous voyez, en ce moment c’est pas franchement l’éclate de mon côté.  Je dors mal, je mange mal, je ne sais pas comment je fais pour ne pas tomber malade.

     

    Je vous embrasse.

     

    Hasta la vista.

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    chutney30
    Vendredi 22 Mars à 07:47

    C'est douloureux de voir ses parents vieillir.
    Je comprends tout à fait ce que tu vis.  J'y suis confrontée (mon père: 90 ans, ma mère: 84 ans).
    C'est compliqué de faire face à ce type de situation , toute seule (tu n'es pas épaulée par ta sœur, et moi, je suis fille unique). 
    Comme toi, les trajets pour aller à l'hôpital, après le boulot, sont épuisants (je suis à 75 km de la ville de mes parents).

    Ceci dit, même si cette période est difficile, je ne pourrais pas faire autrement: je n epourrais pas laisser mes parents sans soutien.

    Bon courage.
    Bisous.

    2
    Dimanche 31 Mars à 13:29

    Coucou Debbie,
    Désolée, je n'avais pas vu que tu avais posté...
    Contrairement à moi tu as des excuses pour ne pas poster tous les jours au vu de ton
    emploi de temps et de tes obligations familiales.

    Pour ta maman, ce n'est pas joyeux, joyeux, mais tu es son p'tit rayon de soleil, car elle
    sait qu'elle peut compter sur toi, ta sœur ne se sentant pas concernée.

    Je vais faire ma méchante, je suis à peu près sûre, que ta mère trouve des excuses à ta soeur
    qu'elle n'en trouverait pas pour toi... Je connais ça !!!

    Au prix de l'essence, ou du gasoil, tes allers-retours doivent te coûter un bras, plus qu'à espérer
    qu'une visite de contrôle une fois par an, suffira cela t'évitera peut-être des allées et venues.

    Ta maman réside près de chez toi ?

    Profite du beau soleil de ce dimanche, avec une heure en moins, et il paraît que cela va durer
    cette heure d'été, pourtant cela n'a pas de sens, mais je crains que les français n'aient perdu
    leur bon sens.

    Bonne journée
    Je t'embrasse

     

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :